AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Baek W. Hope ~

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar


Messages : 90
Date d'inscription : 29/10/2010
Age : 30
Localisation : in your a**

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Topics: OPEN
Côté coeur: Libre comme l'air
MessageSujet: Baek W. Hope ~   Mer 8 Déc - 17:16

Informations Personnage
poids: 42 Kg. • taille: 168 cm. • objet fétiche: Une balle de golfe qu'elle garde depuis toute petite sur elle. plat préféré: Nouilles instantanées. • animal préféré: Panda. • couleur préférée: Rouge. •
Informations personnelles
post vacant: non. • célébrité: Nana (AF) • groupe: Citizens

« Annyeonghaseyo! Je m’appelle Baek Wing Hope, je suis né(e) à Séoul le 10 Aout 1987, j’ai donc 23 ans. Je suis d'origine(s) Coréenne, Française et Américaine et côté cœur je suis célibataire, niveau sexualité je suis Bisexuelle. Je travaille en ce moment dans un laboratoire scientifique de biomécatronique et mon statut social est aisé Si vous voulez me contacter, appelez-moi au 0000-02-4664-555 ou même via mon e-mail, Baek.Hope@Cybermail.co.kr »



PHYSIQUE ; « Question physique alléchant au plus haut point, un bonnet D généreux et une crinière de feu, Hope est totalement le genre de femme qui fait craqué ton slip. Dans le genre sexy mais pas soumise, Hope s’impose, elle et son style que ce soit dans le milieu ou dans la vrai vie. Il est clair que mademoiselle aime les couleurs et les talons surdimensionnés (c’est ça d’être toute petite) plates formes et autres bouiboui fluo. Un brin de folie dans l’habit, et le tour est joué, en évitant de tout bâclé bien sûr. Disons que la façon dont Hope s’habille est une morale sur le libertinage que ce se soit d’expression ou de fringues. S’il je devais me concerter sur un point distinct de mademoiselle, je dirais que ses yeux sont un de ses plus grands atouts. En un regard, Hope pourrais faire changer le monde (c’est sa propre interprétation). Un sourire craquant et un visage de nem, il faut dire que rien n’est regrettable chez elle, pas même la chirurgie qui lui à permit d’avoir des seins qui s’épanouissent dans ses soutiens-gorges. (du moins, si elle en porte.) »

CARACTÈRE; «La plupart des gens détestent mélanger le sucré et le salé, cela vari celons les gouts et les couleurs, puis à côté de ceux-là, ils y a les « j’men branle ». Ceux-ci sont du genre après-guerre, nouveau jeu et tout le toutin, anciens rebels des bacs à sable et nouvelle égérie du mouvement ecolo-bouddhiste. Ceci, est le genre de personne possédant le savoir faire de la connerie et de l’hypocrisie. On a dit un jour que la perfection n’existait pas, peut après on en venait à dire que les robots dans le films étaient des perfections parfaites de la Terre. Et dans dix ans? On dira qu’un micro-onde Bosch c’est le symbole de la pureté? Sérieusement, que la planète redescende de son petit nuage en coton. Parmi cette masse de personne aux personnalités diverses et multiples, on trouve Hope, une jeune femme dans l’âge ayant vécu en l’espace de dix plus de chose que le dalaï-lama lui-même. Non, bien sûr je ment, en réalité une femme aussi lente à la détente que Hope, ce n’est pas un cas recherché, et pourtant, qui sait, personne ne peut savoir de quoi est fait demain. Dans le genre imaginative et libertine, Hope entre dans le Guinness haut la main; capable de fonder une dimension avec pour seul contexte l’histoire d’une pomme tombée d’un arbre, Hope reste une personne qui valse entre le réalisme et l’irréalisme; elle s’incruste dans des situations et par la voix de la cigarette et du dissolvant elle résout l’affaire en un rien de temps rien qu’avec ses réflexions indiscrètes et franches. Dans l’genre touche-à-tout, Hope serait la première lever la main, qui sait le libertinage n’est pas un péché, du moins pour les gens qui sont ouverts d‘esprit, tout comme Hope. Ce bout de femme est comment dire... Un milkshake géant de traits caractériels qui ne sont pas tous positifs, mais l’on s’y attache facilement comme un chewing-gum qui resterait collé sous votre semelle. Après, il suffit de savoir contourner ou simplement éviter -> capacité que l’homme appel bravoure et courage, mais que Hope définit de lâcheté et de fuite-de-problème. Autant marcher en plein dedans et ressortir la tête haute malgré la défaite, que de s’enfoncer et rester au point mort. Simple question de principes. Mélancolique sur les bords pour finir avec un verre de whisky à côté et une guitare dans la main, Hope n’est pas du genre pudique, elle n’a rien à cacher aux gens. Quoique tout le monde à son petit secret bien à lui. Cette jeune femme est aussi indéchiffrable que le code pour accéder aux données de la NASA. Mais l’habit ne fait pas le moine (mais il le part bien), pourquoi chercher compliqué alors que simple est là? C’est comme Ou Est Charlie? On cherche sur le papier dans les recoins les plus cachés, on cherche compliqué, on veut faire vite. Mais pourquoi faire vite? Il n’y a qu’a regarder au centre et généralement Charlie est là. Question comprendre ce que ressente les gens, Hope reste assez non-méthodique et désorganisée, mais elle s’en sort plutôt bien dans l’genre « j’espère te revoir » - « Ha bon ? Pas moi. ». Non enfaite le message que j’essais de faire passer, je ne le connais pas moi-même (du moins faire paraitre une chose et en cacher une autre, c’est autre chose). Malgré les apparences, Hope réfléchie beaucoup au courant de la vie, et oui, elle fait partie de ce genre de personne qui se pose la question suprême « la mort ne signe que le début de la fin, est-ce vrai? ». Se prendre la tête avec des résolutions que l’on croient bonnes, essayer de faire les choses bien, pour qu’au final tout ce passe mal. Le bon côté de Hope serait sa positivité; pour elle, rien ne finis mal, mais tout « a une suite ». Comme quoi le destin que l’on croit ne pas connaitre, est peut-être le résultat de nos propre actes»

HISTOIRE; « Née en 1987, au cœur de Séoul, dans un garage pour voiture hippie et grandit au cœur de la banlieue bohème des artistes Hope mène une vie posée et irréaliste. Malgré les défauts du fonctionnement politique (dont Hope se fou complètement, c’est juste histoire de faire de l’effet dans le texte), la jeune femme avec un QI plutôt élevé de la moyenne s’engagea une bonne fois pour toute dans la vie, qu’elle croqua à pleine dents. »

Partie de chez elle après mainte fugues et autres actions tout à fait probables, Hope réalisa un beau jour, en posant ses valises dans le studio en ruine qu’elle venait de prendre, que la vie n’était qu’un jeu, et qu’il fallait à tout prit être le héros de sa propre histoire. L’indépendance, mademoiselle réclamait cette situation depuis des années, mais lorsqu’elle fut enfin seule entre tous ses cartons et le bruit de goutes d’eau qui semblait ne jamais s’arrêter dans le studio, elle réalisa alors les valeurs familiales. Soit le besoin d’une pension tous les mois, sinon elle n’allait pas tenir vue tout ce qu’elle engloutissait. Hope n’a jamais regretter le moindre de ses actes, elle à toujours assumé la tête relevée, qu’elle y gagne ou pas, qu’importe du moment qu’elle garde confiance en elle et qu’elle ne baisse pas Hope les bras avant d’avoir au moins essayer.

C’est au cœur des quartiers chauds et mal famés que Hope entama sa vie de jeune étudiante surdouée, rebelle et indépendante familialement parlant et dépendante illicitement parlant. La vie d’une jeune femme faisant des études supérieures en Biomécatronique, ce qui lui value le trophée de « La plus jeune Scientifique du monde ». Les conneries de jeunesses, il faut les assumer, Hope a fait une pause, elle fait rarement les même conneries que lorsqu’elle était jeune. Dans un sens, elle ne se donne pas le droit de regretter ce genre de chose, car c’est-ce qui a forgée sa personnalité. (mais détérioré sa santé).

Après maintes reprises et arrêts, notre jeune et belle Hope entama sa vie de jeune maman; par erreur sexuelle avec son premier amour de Lycée, Lim Khan, qui la rendit enceinte jusqu’au dent, d’un magnifique petit garçon de maintenant six ans. Le seul problème chez le fils de Khan et Hope, c’est qu’il est comme ça mère, un enfant surdoué, prodige et parfait nommé Mason. A six ans il pense aussi bien qu’Einstein et a des déductions plus que spéciales sur les sentiments des uns et des autres.

Travaillant dans son laboratoire personnel, situé dans les sous-sol de sont studio transformé en un duplex par les joies économique et sociales de Hope, celle-ci enchaine les inventions plus spectaculaires que les précédents, par ses propres moyens, clandestinement elle répare les robots défectueux et aide les Cybots recherchés. »

Informations Rplayeurs
Pseudo: Teddy • Age: kikeukoi? • Sexe: F • fréquence de connexion: 7/7 • comment avez-vous connu le forum?: O_O • Code du règlement: auto-valid
Exemple rpg
nombre de lignes: Cela vari ~ •
Spoiler:
 




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://s-city.forumactif.ws
 

Baek W. Hope ~

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

+
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
CYBER ◘ CITY :: WELCOME :: « Do you want an identity ? » :: « Welcome to Cyberland »-
Sauter vers: